30. Januar 2013 · Kommentare deaktiviert für Tunis, Choucha: Flüchtlingsprotest, Presse · Kategorien: Libyen, Tunesien · Tags: , ,

[AR]

لاجؤون من مخيم الشوشة يتظاهرون بالعاصمة

http://www.facebook.com/photo.php?v=474642855906141

[EN] français plus bas
Refugees from the Choucha camp, whose application for asylum have been rejected, are now in their third day of sit-in in front of the UNHCR headquarters in Tunis. They demand the reopening of their files and their resettlement in countries likely to offer international protection (Tunisia has no asylum system). Refugees are sleeping outside the gates of the UNHCR (near the headquarters of Total in the neighborhood “Lac”) and need food, tents, blankets etc. It is now essential that this mobilization is supported internationally so that their claims are heard.

[FR]

Les réfugiés du camp de Choucha dont la demande d’asile a été rejetée en sont aujourd’hui à leur troisième jour de sit-in devant le siège du HCR à Tunis. Ils demandent la réouverture de leurs dossiers et leur réinstallation dans des pays susceptibles de leur offrir une protection internationale (la Tunisie n’a pas de système d’asile). Les réfugiés dorment devant les portes du HCR (près du siège de Total dans le quartier du Lac) et ont besoin de nourriture, de tentes, de couvertures etc. Il est désormais indispensable que cette mobilisation soit soutenue au niveau international afin que les revendications des réfugiés soient entendues.

Ci-dessous les articles en français parus depuis lundi.

[FR]

Dépèche AFP, 28 janv. 2013 : (cette dépèche contient une erreur, le chiffre de 130 réfugiés est celui des réfugiés dont la demande d’asile a été rejettée et non le chiffre total des habitants actuels de Choucha)

Guerre en Libye: des réfugiés restés sans pays d’accueil manifestent à Tunis
Des dizaines de travailleurs étrangers ayant fui la Libye lors du soulèvement contre Mouammar Kadhafi ont manifesté lundi à Tunis pour demander leur réinstallation dans un pays tiers alors que le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) de l’ONU prévoit de fermer leur camp.
„Nous manifestons pour réclamer la régularisation de notre situation et protester contre le refus de nos demandes d’asile“, a déploré à l’AFP le Soudanais Mouheddine, 34 ans, au camp de Choucha (sud) depuis deux ans.
„Nous voulons attirer l’attention de la communauté internationale notamment après la décision de HCR de fermer ce camp de transit“, a-t-il ajouté dénonçant une situation „précaire“.
Le camp de Choucha, proche de la frontière libyenne, accueille actuellement 130 réfugiés provenant essentiellement d’Ethiopie, d’Erythrée, d’Irak, de Somalie et du Soudan.
Le HCR a décidé la fermeture de ce camp en juin prochain, aucun pays n’ayant accepté les dossiers des derniers réfugiés restants.
Ces réfugiés seront consultés sur leur éventuel retour en Libye ou dans leurs pays d’origine.
Au total, la Tunisie a accueilli sur son territoire plus de 300.000 réfugiés ayant fui le conflit en Libye qui a abouti à la chute du colonel Mouammar Kadhafi en août 2011.
Environ 4.000 travailleurs migrants avaient été installés à Choucha qui a connu des pénuries alimentaires et des affrontements ayant fait six morts.
Selon le HCR, l’écrasante majorité a été réinstallée dans plusieurs pays d’accueil comme l’Australie, la Belgique, le Canada, le Danemark, la Finlande, la France, l’Italie, l’Irlande, la Norvège, le Portugal, la Suède, la Suisse, et les Pays-Bas.

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.