30. Mai 2013 · Kommentare deaktiviert für IOM hat über 11.500 Flüchtlinge und MigrantInnen zur Ausreise aus Marokko getrieben · Kategorien: Marokko · Tags:

agence MAP, publiée le 29.05.2013

„Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saâd Dine El Otmani, a indiqué, mardi, que le Maroc traite le dossier des immigrés africains, selon une approche multidimensionnelle en rapport avec les aspects politique, juridique, des droits de l’Homme, de développement et de prévention, outre l’aspect sécuritaire.

En réponse à une question orale relative à l’afflux des immigrés africains au Maroc, du groupe du Rassemblement national des indépendants à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a précisé que sur le plan politique le Maroc s’active au sein de plusieurs organisations internationales et joue un rôle important dans ce domaine, à travers l’adoption de conventions internationales y afférentes et la politique efficiente préconisée en matière de migration.

Il a rappelé, dans ce sens, la première conférence euro-africaine, organisée au Maroc en 2006, qui avait donné le coup d’envoi au „processus de Rabat“ relatif à la migration africaine, ajoutant que les pays européens sont également concernés par les conséquences des flux migratoires et appelés à assumer leur responsabilité à cet égard.

Sur les plans juridique et des droits de l’Homme, le ministre a mis en relief l’adoption de la loi relative à l’entrée et au séjour des étrangers au Maroc, à l’émigration et l’immigration irrégulières, avec pour objectif de renouveler l’arsenal juridique en la matière. Cette loi a prévu la création de l’Observatoire national de la migration et la Direction de la migration et de la surveillance des frontières.

Dans le même sillage, M. El Otmani a souligné que la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme s’intéresse, de son cô té, aux aspects de ce phénomène touchant aux droits de l’Homme et coordonne avec le ministère des Affaires étrangères et de la coopération sur la situation des immigrés africains au Maroc. Sur le plan sécuritaire, il a salué les efforts consentis par les services de sûreté à ce niveau.

Evoquant l’approche de développement et de prévention du flux des immigrés africains au Maroc, le ministre a rappelé les mesures prises par le gouvernement, surtout celles consistant à encourager ces immigrés à retourner à leur pays d’origine. A ce titre, il a fait observer que plus de 11.500 immigrés clandestins ont regagné leurs pays respectifs, dans le cadre d’un accord de partenariat avec les pays africains et en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), rappelant que le Maroc se charge de 70 pc des frais de retour des immigrés.

Le Maroc entame aujourd’hui, dans le cadre de ces partenariats et des efforts de collaboration avec les pays africains, des programmes de développement dans ces pays, a-t-il ajouté, appelant à les aider pour permettre à ces immigrés de rester dans leurs pays.“

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.