19. Juni 2013 · Kommentare deaktiviert für Serbien: Lager Subotica · Kategorien: Balkanroute · Tags:

Quelle: Blog de veille sur les droits de l’Homme en Serbie

Voici la traduction d’un article paru sur Danas. D. Grcic

Un camp pour immigrants à proximité de la frontière avec la SerbieDepuis plusieurs années, Subotica est le lieu de passage et d’hébergement de milliers de migrants, principalement originaire des pays d’extrême-orient, des personnes qui pour des motifs économiques ou bien en raison de l’instabilité politique de leurs pays, cherchent une « vie meilleure » dans la partie plus riche et régulée de la planète, l’Union européenne. Dès lors que les frontières de l’UE pour l’entrée régulière de ces personnes sont plus fortes que les murs des remparts médiévaux, leur tentative de passer par la frontière serbo-hongroise vers leurs destinations finales – le plus souvent l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne – les conduit à tenter un passage illégal de la frontière, et la plupart aboutissent en prison et devant un juge.

Le lieu le plus fréquent pour ces tentatives est précisément le passage frontalier Horgoš-Reska, qui est la frontière la mieux surveillée d’Europe. Cette année, sur le territoire hongrois du županija de Čongrad, où se trouve le passage de Reska, on a découvert près de 6.000 migrants illégaux, ce qui est un chiffre 5 fois plus élevé que l’an passé. Ce nombre peut expliquer le fait que les migrants sont moins nombreux dans les « refuges » du territoire de Subotica, en Serbie. Au cours des dernières années, ils ont surtout séjourné dans les parties abandonnées de l’ancienne décharge, dans des cabanes en carton, ou bien dans un cimetière qui est proche.

En raison d’un aussi important nombre de délinquants « pincés » lors d’un franchissement illégal de la frontière, la Hongrie a pris la décision de créer un camp pour réfugiés, à proximité de la frontière magyare-serbe, à l’emplacement de Nađfa près de Seged, où les migrants – les réfugiés des pays d’Asie seront stationnés le temps qu’aboutissent les procédures légales lancées contre eux. En fait, chaque pays de l’UE est obligé, après la découverte de migrants illégaux, de leur assurer un hébergement temporaire sécurisé, et la capacité d’hébergement existante qui existe déjà en Hongrie est largement atteinte.

Source : V.L., Mađarska proširuje smeštajne kapacitete za tražioce azila, Kamp za imigrante blizu granice sa Srbijom, Danas, 10 juin 2013.

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.