04. August 2013 · Kommentare deaktiviert für Gemeinsame Antiterror-Operation: 8.000 algerische und tunesische Militärs mobilisiert · Kategorien: Algerien, Marokko · Tags: ,

Rédaction Maghreb Emergent – Agences

Une force algéro-tunisienne de 8.000 hommes traquerait les terroristes

Une force commune de 8.000 soldats algériens et tunisiens mène actuellement une grande opération de ratissage dans la partie sud de la frontière commune entre les deux pays, rapporte l’agence Xinhua en citant une source sécuritaire algérienne qui a requis l’anonymat.

L’opération aurait été décidée la semaine dernière au cours d’une réunion entre de hauts responsables militaires des deux pays et aurait pu but de traquer les groupes terroristes. Des moyens importants ont été mis en œuvre pour traquer les groupes salafistes qui tentent de s’implanter durablement dans la zone. Aucune information officielle du coté tunisien ou algérien ne confirme l’existence d’une opération commune. Mais les zones du mont Chaambi où l’armée tunisienne mène depuis jeudi soir une grande opération se trouvent à proximité de la frontière algérienne. Une coordination entre les deux armées parait relever de l’ordre des choses, les groupes de djihadistes algériens et tunisiens travaillant selon toute probabilité de concert. Le ministre algérien de l’intérieur Daho Ould Kablia a déclaré jeudi que l’armée algérienne avait « renforcé ses moyens et ses capacités sur les frontières est du pays en raison des troubles que connaît la Tunisie ». Selon le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, l’ANP « assure comme il se doit la sécurité des frontières algériennes ». Il existe „un échange d’informations sécuritaires entre l’Algérie et ses voisins pour lutter contre les différents fléaux qui menacent la sécurité et la stabilité de la région, notamment le terrorisme et la contrebande sous toutes ses formes“, a-t-il poursuivi.

Pas de fermeture de la frontière

Par ailleurs, des sources sécuritaires du point de passage de Melloula sur la frontière tuniso- algérienne ont démenti des rumeurs faisant état de sa fermeture, précisant que le trafic est normal au niveau de tous les points de passage frontaliers, dans le gouvernorat de Jendouba. Les mêmes sources ont indiqué à la correspondante de l’agence TAP que les autorités algériennes ont pris les dispositions préventives pour faire face au trafic de carburant, notamment la fermeture conjoncturelle de son point de passage, entre l’heure de rupture du jeûne et 06H00 du matin. Cette mesure concerne seulement les voitures qui passent la frontière grâce à une procuration du propriétaire et celles qui traversent fréquemment le point de passage pour ramener du carburant d’Algérie. Ces dernières n’ont le droit de traverser la frontière qu’une fois toutes les 48 heures. Les mesures prises par les autorités algériennes exceptent les voyageurs ordinaires de même qu’elle visent à éliminer la contrebande du carburant. Les autorités algériennes ont estimé à 200 par jour le nombre de voitures de contrebandiers qui passent la frontière. Le trafic est normal dans les points de passage frontaliers de Melloula à Tabarka, Babouche à Aïn Draham et Jelil à Ghardimaou.

via Une force algéro-tunisienne de 8.000 hommes traquerait les terroristes.

siehe auch:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5186224

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.