09. Oktober 2013 · Kommentare deaktiviert für Algerien: Weizenimport aus Frankreich · Kategorien: Algerien, Frankreich · Tags:

Ferhat Yazid

La France demeure le principal fournisseur de l’Algérie en blé tendre en 2013

Les meuniers algériens ont une préférence pour le blé tendre français (Ph DR)

La France a expédié 1,7 millions de tonnes de blé tendre vers l’Algérie depuis le début de l’année 2013, a indiqué ce mardi Pierre Duclos, représentant du Syndicat français du commerce extérieur. Durant la période 2012/2013, l’Algérie a importé 3,78 millions de tonnes de blé tendre français, soit plus de 77 % des importations totales en blé tendre.

Les engagements à l’exportation du blé tendre français à destinations de l’Algérie devront atteindre les 4,5 millions de tonnes à fin 2013, selon les chiffres présentés par Pierre Duclos représentant du Syndicat français du commerce extérieur lors des rencontres franco-algériennes des céréales organisée France Export Céréales, les 7 et 8 octobre à Alger.

La France dispose encore de 11 millions de tonnes de stocks exportables pour la période 2013/ 2014. Les principales destinations du blé tendre français sont le Maghreb, l’Afrique subsaharienne, le Moyen Orient et la Chine. « L’Algérie est notre principal client ; elle représente 30 % des exportations françaises de blé tendre », a indiqué notre interlocuteur, précisant que l’Algérie importe bon an, mal an entre 3,7 à 4,3 millions de tonnes de blé tendre français.

Un blé bon marché

Selon les chiffres communiqués lors de cette rencontre, l’Algérie a importé 4,87 millions de tonnes de blé tendre durant la période 2012/2013 dont 3,78 millions de tonnes de France, soit plus de 77 % du blé tendre importé. « Nous sommes là pour défendre nos parts de marchés. Les céréaliers français répondent aux besoins de l’Algérie notamment pour le blé de panification. En plus de sa qualité, le blé français revient moins cher pour l’Algérie. La tonne de blé d’origine française coûte 293 $ (coût fret compris), alors qu’elle coûte 369 $ des USA, 375 $ d’Argentine et 303 $ en provenance d’Allemagne », a expliqué à Maghreb Emergent M. Duclos.

Pour lui, le blé nord-américain ne représente pas de menace pour la France sur le marché algérien du fait de la spécificité des besoins de l’Algérie en céréales. En dehors du blé tendre, le marché des céréales demeure très serré entre les différents pays producteur de céréales. Pour le blé dur, l’Algérie importe en moyenne 1,7 millions de tonnes. Les exportations du blé dur français vers l’Algérie dépassent rarement 500.000 tonnes par an. Le marché de l’orge demeure aléatoire où l’Algérie parvient quelque fois à être autosuffisante.

via La France demeure le principal fournisseur de l’Algérie en blé tendre en 2013

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.