12. Februar 2017 · Kommentare deaktiviert für Tunesien: radikale Replik zur EU-Migrationspolitik · Kategorien: EU, Tunesien · Tags:

Nach Vorstößen der italienischen und deutschen Regierung Richtung Tunesien – Ziel: EU-Lager in Südtunesien – mehren sich in Tunesien kritische Stimmen. Der Leitartikel der offizioesen, eher konservativen Tageszeitung „La Presse“ am 12.02.2017 lässt aufhorchen. Erst hätten die Kolonialisten Maghrebiner als Soldaten in den Weltkrieg nach Europa geführt, dann hätten die Einwanderer aus dem Maghreb das kriegsversehrte Westeuropa wiederaufgebaut, dann wurden die Grenzen geöffnet, aber nur für Waren. Europäer hätten dagegen stets das Recht in Anspruch genommen, sich in Tunis, Algier oder Rabat niederzulassen. Die jetzigen migrationspolitischen Vorschläge aus Europa seien von Egoismus und Heuchelei geprägt.

Es fällt auf, dass die migrationspolitische Medienberichterstattung in Europa und dem Maghreb zunehmend auseinanderfällt, die Realitätswahrnehmung teilt sich auf. Die Stoßrichtung solcher Leitartikel ist geschichtsbewusster und radikaler als der meisten politisch linken Beiträge aus Europa.

La Presse | 12.02.2017

Editorial – Les Maghrébins et l’Europe

Par Saïd BENKRAIEM

Nos voisins européens ne ratent aucune occasion pour nous rappeler des dangers de l’immigration clandestine comme étant un facteur qui risque de porter atteinte à leur sécurité, bien-être et prospérité économique. Ils oublient, en revanche, que les peuples de la rive sud de la Méditerranée, à l’époque colonisés et pillés par les Occidentaux, ont été enrôlés à leur insu pour combattre les nazis et les fascistes et pour que l’Europe retrouve sa dignité malmenée et sa liberté confisquée. Le nombre des «martyrs» demeure jusqu’à nos jours indéterminé.

Ironie du sort, nos amis de l’autre rive oublient également que, durant cette période, les vagues de migration clandestine de l’Europe vers l’Afrique du Nord battaient des records. Des Européens se sont installés depuis des décennies à Tunis, Alger ou Rabat et se sont intégrés dans nos sociétés maghrébines.

Les Européens semblent aussi avoir la mémoire courte ! Ils oublient facilement le rôle déterminant des Maghrébins dans la reconstruction du vieux continent ruiné par deux guerres mondiales.

De nos jours, l’Europe se referme sur elle-même et essaie vainement d’occulter ses liens historiques avec l’Afrique du Nord.  Son égoïsme débridé est on ne peut plus clair : oui à la libre circulation des marchandises, non à celle des hommes ! Ils inondent nos marchés par leurs biens et services et ferment, en revanche, leurs frontières aux migrants et même aux réfugiés.

Il est temps que l’Europe, qui prône toujours des valeurs démocratiques et de respect des droits de l’Homme, revoie sa politique étrangère et coupe court avec ce qui s’apparenterait à l’hypocrisie. Car la Méditerranée a toujours été un espace d’échanges économiques, culturels et sociaux et non un facteur d’exclusion, de domination et de marginalisation.

Il est également de notre devoir de demander vivement à nos partenaires européens de jeter les bases d’une nouvelle forme de coopération qui garantit les intérêts des peuples des deux rives de la Méditerranée.

Ähnliche Beiträge

Kommentare geschlossen.