In West-Algerien häufen sich die Festnahmen Jugendlicher direkt vor ihrer Abfahrt Richtung Spanien. Möglicherweise folgt die Fahndung den Vertriebswegen nautischer Utensilien.

Oran: 11 harraga, dont un mineur, arrêtés

par K. Assia

La lutte contre l’émigration clandestine s’intensifie avec la mise en échec de deux tentatives d’émigration clandestine à partir des plages d’Arzew et des Coralès par les unités du groupement de la gendarmerie d’Oran. La première opération a été menée dans la nuit de lundi lorsque les éléments de la brigade de la gendarmerie d’Arzew ont été avisés, via le numéro vert n° 1055, qu’un groupe de jeunes s’apprêtait à prendre le large à partir d’une plage rocheuse. Une fois sur les lieux, les gendarmes ont interpellé un individu qui était en possession de plusieurs équipements nautiques. Ils ont saisi une embarcation, des jerricans remplis d’essence et deux gilets de sauvetage. Le mis en cause a été conduit au siège de la brigade de la gendarmerie pour un complément d’enquête. Par ailleurs, un groupe de 10 candidats à l’émigration clandestine, dont un mineur, ont été arrêtés par les gendarmes alors qu’ils se préparaient pour embarquer à partir de la plage des Coralès. Une patrouille composée de plusieurs brigades s’est déplacée sur les lieux afin de neutraliser le groupe de harraga. Les gendarmes ont saisi une embarcation pneumatique. Au total, 11 harraga dont un mineur ont été arrêtés pour tentative d’émigration clandestine.

Mercredi dernier, quatre jeunes qui s’apprêtaient à prendre le large à partir de plages non surveillées avaient été arrêtés par les gendarmes de Gdyel. 26 harraga, dont 6 femmes, 3 mineurs et trois passeurs, avaient également été arrêtés par les gendarmes d’Arzew à Gdyel et Kristel.

Le groupement de la gendarmerie d’Oran a multiplié ses patrouilles et renforcé son dispositif de sécurité au niveau des plages d’Oran.

Le Quotidien d’Oran | 10.10.2018

Algerien: 41 Harragas vor Abfahrt festgenommen