Insgesamt 54 Harragas, darunter eine schwangere Frau und drei Minderjährige, wurden am Wochenende von der Küstenwache abgefangen bei dem Versuch, zur spanischen Küste überzusetzen.

Oran: 54 harraga interceptés

par K. Assia

Un groupe de 21 candidats à l’émigration clandestine a été secouru dans la nuit de vendredi à samedi par les forces navales de la façade maritime ouest à 18 miles marins au large de Kristel (Oran). Parmi les harraga, une femme enceinte et trois mineurs. En effet, les clandestins étaient sortis quelques heures auparavant, soit dans l’après-midi de vendredi à partir de la plage de Kristel en direction des côtes espagnoles. Toutefois, vers 19 heures l’alerte est donnée suite à une infiltration d’eau dans l’embarcation due en partie au mauvais temps.

De vastes recherches ont été enclenchées par les gardes-côtes qui ont dépêché deux vedettes de sauvetage pour secourir les harraga. Ces derniers étaient difficilement repérables, et ce n’est que vers minuit que les clandestins ont été interceptés et ramenés sur la terre ferme sains et saufs. La femme enceinte a été transférée d’urgence vers l’hôpital d’Oran.

Par ailleurs, et lors d’une patrouille dans la matinée de vendredi au large de Aïn El Turck, les unités des gardes-côtes ont intercepté deux embarcations pneumatiques avec à leur bord deux groupes de 14 et 19 personnes soit un total 33 migrants. Ces derniers étaient sortis la veille à partir de la plage des Coralès pour rejoindre les côtes espagnoles. Au total, 54 harraga ont été interceptés dont une femme et trois mineurs.

Pour rappel, les unités des gardes-côtes ont mis en échec en début du mois, deux tentatives d’embarquement clandestin au large de Ghazaouet et secouru un groupe de 12 harraga au large de Cap Falcon soit un total de 38 clandestins

Le Quotidien d’Oran | 16.09.2018